macos-sierra-optimiser

Tuto Clonezilla : sauvegarder vos partitions Mac, Windows et Linux

Nous vous avons indiqué comment sauvegarder vos partitions Mac OS X (HFS+) Carbon Copy Cloner et SuperDuper et votre partition Windows Boot Camp (FAT, NTFS) avec Winclone. Aujourd’hui, avec ce tutoriel basé sur le logiciel libre Clonezilla dont l’ancêtre est Ghost (General Hardware-Oriented System Transfer), nous allons vous montrer en 14 étapes comment faire une image disque parfaite de votre disque dur et de toutes les partitions présentes (ext2, ext3, ext4, reiserfs, reiser4, xfs, jfs, btrfs, FAT12, FAT16, FAT32, NTFS, HFS+ UFS,VMFS3 et VMFS5). Ce tuto Clonezilla fonctionne donc sur les plateformes Windows, Mac ou GNU/Linux. Vous pourrez créer un clone disque, clonage de vos partitions (pour les systèmes dual ou multi-boot) et en cas de panne du système la restauration de données se fera en un tournemain sans perte de temps.

1. Téléchargez et gravez l’image disque ISO du Live CD Clonezilla (alternative stable saucy, amd64, ISO). Pour bien faire, par exemple, sous Mac OS X nous utilisons l’app de gravure Burn ou LiquidCD.

gravure clonezilla Burn

2. Il faut maintenant « booter » sur ce Live CD. Maintenez la touche ALT enfoncée sous Mac OS X pour le choix du démarrage. Nous choisissons la résolution d’image 1024 x 768.

tuto clonezilla

3. Choisissez la langue de l’interface. Le Français est approprié.

clonezilla langue

4. A l’étape suivante, vous pouvez spécifier votre clavier en validant Choisir un codage clavier pour votre architecture (le clavier Apple est supporté). Vous pouvez aussi laisser tout par défaut en optant pour Ne pas modifier le codage clavier.

clonezilla clavier

5. Lancez Clonezilla en mode graphique.

demarrage clonezilla

6. Nous souhaitons réaliser une sauvegarde du disque complet (et de toutes ses partitions) vers une image.

clonezilla disque vers image

7. Maintenant, vous devez décider à quel emplacement sera votre fichier image. Un disque dur externe, une clé USB, un serveur  (en SSH, Samba, NFS), un NAS ? Validez votre choix.

clonezilla montage disque

8. Sélectionnez le type d’assistant. Celui du débutant fait largement l’affaire et va à l’essentiel !

clonezilla mode beginner

9. Pour le type de sauvegarde, nous prenons la première option. Cela sauvegardera le disque dur entier (et toutes ses partitions) vers une image disque.

clonezilla sauvegarder le disque

10. Par défaut, un nom est donné à l’image avec l’année et la date du jour. Vous pouvez tout laisser comme tel ou en choisir un plus explicite.

clonezilla nom image

11. Souhaitez-vous vérifier les données de la source avant de débuter la sauvegarde ou pas ? Si vous vérifiez régulièrement votre disque avec Onyx ou avec l’Outil de vérification de disque de Windows, cela n’est pas nécessaire. Le cas contraire…

clonezilla verifier disque

12. En revanche, nous activons impérativement la vérification des données cible en optant pour « Oui, vérifier l’image sauvegardée ».

clonezilla verifier image disque

13. Comme on peut le voir dans ce panneau récapitulatif (pardons pour la piètre qualité de la photo) toutes les partitions de notre iMac vont être sauvegardées, EFI, HFS+, image de restauration Mavericks et partition NTFS de Windows 8. Parfait donc !

clonezilla backup partitions

14. Il faut maintenant s’armer de patience. Tous les secteurs du disque sont copiés. Pour restaurer l’ordinateur, il faudra suivre ce même tutoriel et optez pour Restaurer l’image disque.

clonezilla partclone

5 Commentaires

  1. Coco vendredi 11 septembre 2015
    • Jc vendredi 11 septembre 2015
  2. Robertus mardi 29 septembre 2015
    • Jc mardi 29 septembre 2015
  3. Marc ou Net lundi 06 juin 2016

Laisser un commentaire :