macos-sierra-optimiser

Parallels Desktop : Exécutez Windows, Linux, OS X sur votre Mac !

Parallels Desktop 10 pour Mac est une solution logicielle commerciale permettant d’exécuter sur votre Mac à peu près n’importe quels systèmes d’exploitation, 32 et 64 bits existants. On peut citer, entre autre, Windows (10, 8, 7, Vista, Server, XP, 2000, NT, ME, 98, 95, 3.11) MS-DOS 6.22, Mac (Leopard10.5 à Mountain Lion 10.8, Mavericks, Yosemite), Linux (Red Hat, Ubuntu, Mandriva, OpenSUSE, Debian, CentOS…), Unix (FreeBSD, Open Solaris, Oracle Solaris…) et encore bien d’autres OS (Android OS, Chrome OS, OS/2 Warp 4.5…).

Parallels Desktop veut s’adresser au plus grand nombre
La majeure partie des utilisateurs sous Mac apprécient Parallels Desktop pour Mac pour sa simplicité d’utilisation. En effet, si vous ne souhaitez rien avoir à paramétrer c’est la solution la plus simple qui soit. De notre point de vue, VirtualBox la solution gratuite, nécessite un peu plus de connaissances, et en ce sens est un peu moins évidente pour les débutants (voir notreTutoriel VirtualBox : installer Windows 8 sous Windows, Mac ou Linux).

Dans quels cas a-t-on généralement recours à Parallels Desktop ?
Vous êtes sous Mac et souhaitez avoir recours à des applications dédiées pour Windows ou Linux ? Vous ne souhaitez pas pour autant avoir recours à Boot Camp au dualboot ou multiboot pour installer ad vitam æternam ces OS «nichés» sur une partition de votre disque dur. Vous souhaitez découvrir une des nombreuses distributions Linux sans risque de perdre vos données ? Alors, sachez que Parallels Desktop pour Mac vous permet de créer autant de machines virtuelles que nécessaire en tirant au maximum partie de votre matériel et de vos ressources systèmes (CPU, RAM, carte graphique, réseau, disque dur). Si vous abhorrez la technique ? Alors, cette solution de virtualisation vous évitera des configurations et des paramétrages fastidieux et vous permettre d’être rapidement efficace. Si vous êtes un utilisateur aguerri, notez que les options avancées sont fort heureusement présentes et permettent d’affiner les réglages de chaque machines virtuelles, comme nous le verrons.

Configuration requise ? Idéalement un CPU récent et beaucoup de RAM !
Parallels Desktop pour Mac est compatible avec l’affichage Retina. Il est annoncé comme 30% plus rapide dans les échanges et les jeux en 3D et 25% plus rapide pour les opérations de démarrage, mise en veille et clôture d’une machine virtuelle Windows.La configuration matérielle requise est un MAC équipé d’un processeur Intel Core 2 Duo, Core i3, Core i5, Core i7, ou Xeon, de 15 Go d’espace disque environ par machine virtuelle, de 2 Go minimum de RAM (8, 12,16, Go c’est encore mieux !). Enfin, Parallels Desktop pour Mac fonctionne sous Snow Leopard (10.6.8), Lion (10.7) et Mountain Lion (10.8).

Parallels Desktop : Installation express

La majeure partie des utilisateurs procèderont via l’installation express. Elle permet d’installer son OS grâce à l’assistant (Parallels Wizard) en quelques minutes sans vous poser de questions embarrassantes. Parallels Desktop pour Mac facilite la tâche de l’utilisateur en lui proposant d’emblée de télécharger et d’installer dans la foulée gratuitement les systèmes d’exploitation les plus populaires du moment (Windows 8 Release Preview, Google Chrome OS, Ubuntu, Android 4). Vous pouvez aussi installer, si vous avez acquis les licences, OS X Mountain Lion, la version Windows de votre choix (8 en version finale, 7, Vista, XP…) ou n’importe quelle distribution GNU /Linux.

Voici un cas pratique d’Installation Express avec Microsoft Windows 8 Release Preview. Notez que la procédure ne variera pas d’un iota avec la version finale de Windows 8, prévue pour le 26 octobre 2012 :

1°) Cliquez sur l’icône de Parallels Desktop via le bouton droit sur Nouveau (ou menu et⌘N). Validez l’option «Installer Windows ou tout autre OS à partir du DVD ou du fichier image» puis pressez le bouton «Continuer».

Parallels Desktop 10 machine virtuelle
2°) Il faut indiquer l’emplacement de l’OS à installer. Deux choix sont possibles. Soit vous insérez votre disque optique dans votre mac CD ou DVD, soit vous indiquez le chemin de l’image disque (généralement au format ISO)

Parallels Desktop 10 installation
3°) Cette étape n’a rien de compliqué. Il suffit d’entrer le numéro de votre clé produit Windows et surtout de cocher la case «Installation Express». Cliquez sur «Continuer».

Parallels Desktop 10 clé
4°) Deux modes d’intégrations sont possibles : Faire fonctionner vos programmes sans le Bureau de Windows Comme un Mac ou Comme un PC classique dans une seule fenêtre principale (qui réunira vos programmes Windows).

Parallels Desktop 10 intégration mac
5°) Indiquez le nom de votre machine virtuelle «Windows 8» ou autre. Par défaut l’emplacement physique de toutes les  machines virtuelles sur le disque sera dans le dossier /Documents/Parallels. Vous pouvez bien entendu le redéfinir ou laisser cela comme tel.

Parallels Desktop 10 windows 8 6°) Le reste de la procédure est classique. Il s’agit de procéder à l’installation de Windows 8. Dans les minutes qui suivrons vous disposerez totalement de Windows 8 sur Mac !

Parallels Desktop 10 install

Parallels Desktop : Optimisation de base (onglet Général)

Vous pouvez décidez de décocher l’installation express et procéder vous-même à l’optimisation de base lors de la phase de création ou après. Ceci afin de mieux optimiser votre machine virtuelle. Cliquez sur le bouton droit sur la machine virtuelle que vous avez créée «Windows 8», par exemple, et sur Configuration. Voici les options basiques mais efficaces à retenir pour affiner l’optimisation.

Parallels Desktop 10 ubuntu Tirer partie des 4 CPU et augmenter la RAM de la machine virtuelle
Vous disposez d’un Mac double-coeurs ou quad-coeurs ? Alors, activez tous vos CPU pour davantage de puissance lors de votre session Windows. Pourquoi ne pas en profiter pour allouer aussi plus de mémoire vive (DDR3) à notre Windows 8 ? Dans notre cas, nous disposons de 12 Go de DDR3. Nous décidons d’allouer 4 Go pour Windows 8. Parallels Desktop pour Mac vous précise par un code couleur (vert, jaune, rouge) quelles limites ne pas franchir pour ne pas perturber votre Mac. Cela dit, notez bien que nous aurions pu aller en zone rouge en accordant jusqu’à 8 Go à notre Windows 8, sans rencontrer d dysfonctionnements !

Parallels Desktop 10 options

Parallels Desktop : Les Options avancées (onglet Options)

L’utilisateur lambda ne se rendra en principe jamais dans les Options car les machines virtuelles sont pré-configurées sous Parallels Desktop pour Mac pour répondre aux besoins courants. En cas de besoin, voici un résumé ce que vous retrouverez ici, pour les utilisateurs avertis.

Démarrage et arrêt / Optimisation
Les options de Démarrage et arrêt (démarrage à l’ouverture de session Mac, mise en veille ou extinction complète lors de la fermeture). Le panneau Optimisation permet de déterminer à qui Parallels Desktop pour Mac doit attribuer plus de puissance en tâche (au Mac ou à la machine virtuelle ? Dans Puissance vous ferez un choix pour la gestion d’énergie (meilleure performance pour un iMac de bureau ou durée de la batterie plus longue pour un MacBook Pro).

Parallels Desktop 10 optimisation

Sécurité / Sauvegarde
Les options de Sécurité sont intéressantes. Ici, on peut décider de protéger sa machine virtuelle par un mot de passe, isoler Mac de Windows pour les applications sensibles ou instables et crypter les données du disque (encodage). Des options de Sauvegarde sont possibles pour la machine virtuelle et l’usage de Time Machine compatible.

Parallels Desktop 10 securité

Partage / Applications
Sous Partage vous pouvez définir quels dossiers vous désirez partager pour l’échange de fichiers entre votre OS et la machine virtuelle. Il est également possible de cloisonner les deux environnements en inhibant le partage des «deux ordinateurs» Mac ou Windows dans un sens ou l’autre. Le menu Applications gère aussi les partages mais cette fois pour les programmes.

Parallels Desktop 10 partage

Cohérence / Plein écran
Avec Cohérence c’est toute une série de paramètres que l’on peut activer ou désactiver. L’affichage de la barre de menu Parallels Desktop avec le mode Crystal, l’affichage de la zone de notification Windows dans la barre de menus, le passage en plein écran, l’activation d’Aero (Windows 7 et Vista). Plein écran permet d’exploiter la fonction incluse dans Mac OS X ainsi que les coins de l’écran actifs.

Parallels Desktop 10 coherence

Modality / Avancé
L’onglet Modality gère la transparence et l’opacité de la fenêtre virtuelle et la capture du clavier et de la souris en un clic. Enfin, le menu Avancé permet de désactiver le copier-coller qui est fonctionnel par défaut (en conservant ou non le formatage du texte), de profiter de l’Apple Remote (télécommande), de synchroniser l’heure avec le Mac ou depuis l’OS virtualisé.

Parallels Desktop 10 reglages

Parallels Desktop : Configurer vos périphériques

Si vous rencontrez des difficultés spécifiques avec vos périphériques installées ou si vous souhaitez davantage tirer partie d’une ressource matériel, c’est les options sous l’onglet Matériel qu’il faut vous rendre.

Commande de boot / Vidéo
Sous commande de boot, on coche tous les périphériques qui pourront démarrer (comme dans le BIOS d’un ordinateur). Vous disposez d’une carte vidéo puissante ? Alors, là aussi, il faut que votre machine virtuelle puisse en bénéficier. Nous avons alloué la moitié de notre mémoire graphique soit 512 sur 1024 Mo. Si vous comptez jouer activer impérativement l’accélération 3D. DirectX10 est encore en version expérimentale avec Parallels Desktop pour Mac mais fonctionne.

Parallels Desktop 10 matériel

Imprimante / Disquette / CD-DVD
Les menus Imprimante, Disquette et CD/DVD doivent être cochés si vous souhaiter les utiliser dans la machine virtuelle. Notez que toutes les imprimantes Mac déjà installées seront d’emblée utilisable en la sorte.

Parallels Desktop 10 dvd

Disque dur / Réseau
C’est sous Disque dur que se trouve le fichier du disque dur virtuel. On peut changer la source, étendre le volume (bouton Éditer), compresser le volume… Le réseau peut également être désactiver et surtout vous disposer d’une adresse MAC différente de la carte réseau de votre Mac.

Parallels Desktop 10 disque dur

Audio / USB & Bluetooth
Dans Audio, vous n’avez en principe rien à modifier pour l’entrée et la sortie. En cas de problème ou si vous utiliser une carte son externe ou des haut-parleurs tiers, il faudra l’indiquer ici. Parallels Desktop pour Mac reconnaît la caméra web iSight de votre Mac. Si vous comptez relier des périphériques Bluetooth, il faut encore une fois cocher la case correspondante.

Parallels Desktop 10 usb

Parallels Desktop : Conclusion

L’expérience avec Parallels Desktop pour Mac sous Mountain Lion est plus que concluante et permet de faire cohabiter plusieurs OS virtuels sous Mac sans une seule difficulté ! Le logiciel s’utilise de manière intuitive et conviendra aux débutants qui sont totalement accompagnés avec l’assistant de création de machine virtuelle et également grâce à l’aide en ligne, bien traduite en français. La seule chose qu’il sera nécessaire de mémoriser, comme sur tous les logiciels de virtualisation par ailleurs, ce sont les raccourcis clavier (pour l’app, pour le système pour la souris). Ceci afin de travailler dans des conditions plus optimales.

Parallels Desktop 10 raccourcis

Parallels Desktop pour Mac permet de faire fonctionner une distribution GNU / Linux, Windows ou une autre version de MAC OS X sans ralentissements, en exploitant pleinement et sans qu’il soit nécessaire de mettre la main à la patte, les ressources matérielles. Toutefois, les utilisateurs avertis gardent la possibilité d’ajuster les réglages à leur convenance. Les menus sont sans ambiguïté et plutôt évidents. C’est une bonne chose.

Parallels Desktop 10 peripherique

On utilise naturellement Parallels Desktop pour Mac s’en se rendre compte que l’on est en virtualisation. Les périphériques USB sont automatiquement détectés, les applications se lancent rapidement en fenêtre ou en plein écran, le copier-coller et le partage d’imprimante et de dossier tombe sous le sens. Il est même possible d’accéder à ses machines virtuelles à distance, depuis un autre poste en connexion directe. Au final, nous recommandons Parallels Desktop 10 pour Mac! pour le particulier ou le professionnel qui la plupart du temps souhaitera faire fonctionner des applications Windows sans pour autant bouleverser toute sa configuration.

Parallels Desktop 10 mobile

Laisser un commentaire :