macos-sierra-optimiser

Mac ou PC ? PC ou Mac ? Le pour et le contre !

Faut-il choisir un Mac ou un PC ? C’est le choix de chacun et un débat sur lequel nous ne partirons pas. S’il s’agit de besoins courants. C’est à dire pour naviguer sur Internet, relever son courrier électronique, classer ses photos, effectuer des travaux bureautiques, écouter de la musique, visionner des films, etc. Il faut bien le dire : toutes les machines se valent aujourd’hui et le débat est définitivement clos. Un iMac sous OS X, un PC sous Windows (XP, Vista, Seven), un PC avec une distribution GNU/Linux Mint, Ubuntu ou Debian… Tout peut faire l’affaire en vérité !

Il ne s’agit pas de polémiquer et de relancer la vieille querelle qui n’a plus lieu aujourd’hui, selon nous. Cet article expose juste quelques pistes (forcément pas toutes), quelques idées qui peuvent éclairer ceux qui hésitent entre acquérir un Mac clé en main ou un PC assemblé ou monté par vos soins. Mac ou PC ? C’est à vous de voir dans tous les cas.

 

Un PC :

 

Le pour :

  • Je peux tout faire avec un PC (bureautique, Internet, développement, jeux, création de site, retouches d’images…) et dédié ma machine à l’activité spécifique de mon choix en fonction de mon budget.
  • Le système d’exploitation Windows répond à toutes les exigences et est aussi stable que Mac OS X
  • Je configure ma machine comme je l’entends en intégrant mes composants à la carte et à un coût qui sera toujours en dessous d’un Mac en termes de rapport qualité/performances/prix.
  • Mon PC est évolutif, en ce sens que je peux changer plus facilement que sur un iMac en tout cas, tous les périphériques présents dans la tour (carte audio, carte graphique, tuner TV, disque dur, disque dur, carte mère…)
  • Le parc de logiciels gratuits et commerciaux est bien plus conséquent sous Windows que sous Mac, cela ne fait pas l’ombre d’un doute.
  • Je dispose d’une machine sur laquelle je peux jouer à 99% des jeux sur le marché (Jeux de rôles, stratégie, action, aventure, gestion, Point&Click, combats, FPS, simulation, courses, sports)

Le contre :

  • Excepté les PC tout-en-un (All-in-one), le design de la plus belle tour PC n’est pas aussi raffiné qu’un  iMac ou un MacBook Pro !
  • Un PC ça comprend plusieurs ventilateurs internes. Tout cela génère du bruit. Et, on ne peut hélas pas mettre de système de refroidissement passif sur tous les composants pour un silence total.
  • Un antivirus, un antispyware et un pare-feu sont absolument indispensables sous Windows
  • Je peux installer tous les OS. Mais pour rester dans le cadre de la légalité certainement pas Mac OS ! En effet, acquérir une licence légale MAC OS X ne me donne pas pour autant le droit de créer mon » hackintosh » car Apple n’autorise  pas l’utilisation de Mac OS sur n’importe quel PC x86 !

 

Un Mac :

Le pour :

  • C’est subjectif mais un  iMac ou un MacBook Pro c’est esthétiquement très beau !
  • Je peux tout faire avec un iMac comme sur PC (bureautique, Internet, développement, création de site, retouches d’images, montage vidéo, multiboot / multiOS …)
  • Mon  iMac dispose d’un écran 27″ et d’une résolution en 2 560 x 1 440 pixels idéale pour les travaux graphiques (PhotoShop, Photoshop LightRoom, Aperture), la création web, la PAO, la MAO, le travail en multi-fenêtrage…
  • un  iMac, on ne l’entend pas. Il est silencieux et la ventilation interne n’a rien de comparable avec un Desktop PC
  • Mac OS X est un système d’exploitation de la famille UNIX qui est une véritable réussite
  • L’ergonomie du Mac est sans faille et ravira les débutants (glisser-déplacer pour installer, glisser vers la Corbeille pour supprimer)
  • Installer un antivirus est important mais votre Mac risque moins l’infection en quelques minutes si vous n’en installez pas que sur un PC !
  • L’évolution de la machine est facile et principalement possible via la connectique externe (en USB, ThunderBolt ou FireWire)

Le contre : 

  • Un Mac c’est bien plus cher à l’achat qu’un PC assemblé. Le Mac mini débute à 599 € sans écran !
  • Ma machine n’est pas aussi facile à faire évoluer qu’un PC, hormis pour la RAM et pourquoi pas le disque dur (avec le kit de démontage spécial)
  • La virtualisation avec Parallels Desktop, VMWare Fusion, VirtualBox ou PlayOnMac peut me permettre de lancer des applications Windows. Mais pour profiter pleinement des jeux les plus gourmands sous Windows, le passage par BootCamp s’impose.

3 Commentaires

  1. striiiker - rappeur francais mercredi 22 août 2012
  2. GOVINDIN mardi 28 août 2012
  3. jcb mardi 28 août 2012

Laisser un commentaire :