macos-sierra-optimiser

IP tracking : comment payer moins cher ses billets d’avion

Vous l’avez sans doute remarqué, le prix des billets d’avion et de trains peut varier en quelques instants, le temps d’aller comparer les tarifs sur un autre site et de revenir. Cette technique insidieuse utilisée par plusieurs sites de voyage s’appelle l’IP tracking. Si plusieurs compagnies aériennes low-cost la pratiquent, il existe heureusement des solutions pour contourner le problème.

ip_tracking_voyager_sncf

IP tracking : les VPN (solution n°1)

C’est sans doute la première solution qui nous vient à l’esprit, passer par un réseau privé virtuel ou VPN, permet de masquer son adresse IP. Vos données sont cryptées et sécurisées. N’oubliez pas aussi de vous intéresser au cas de TOR le réseau décentralisé que nous avons déjà abordé dans un autre article. Vous pouvez également souscrire à un abonnement HideMyAss (leader en la matière). Pour vérifier si votre adresse IP a bien changé, vous pouvez utiliser un site comme IP Address Location.

IP tracking : les Proxy (solution n°2)

Les Proxy sont des serveurs mandataires qui permettent une connexion indirecte entre votre ordinateur et le serveur du site que vous visitez. Concrètement, il joue un rôle d’intermédiaire entre les 2 hôtes. Selon votre navigateur, vous pouvez configurer un proxy manuellement ou bien télécharger une extension. Pour configurer manuellement un proxy sous Google Chrome, allez dans Paramètres > Réseau. La seconde technique est la plus aisée et consiste à télécharger une extension. Sur Chrome, on retrouve notamment Proxy SwitchySharp, sur Firefox son concurrent s’appelle anonymoX.

IP tracking : tablettes et smartphones (solution n°3)

Vous l’avez compris, il convient dans ce cas précis de rechercher et comparer les tarifs de votre voyage sur un premier support au choix (ordinateur, smartphone ou tablette) et d’effectuer l’achat final sur un deuxième. Tous ces supports ont une adresse IP propre, votre identification par le site de voyage sera alors plus compliquée, beaucoup plus. Faites attention toutefois à ne pas utiliser le même navigateur synchronisé sur votre ordinateur et sur votre support portable. L’historique de navigation de Google Chrome pourrait vous trahir.

IP tracking Chrome

IP tracking : les solutions ultimes

En dernier recours, il y a ce que l’on appelle communément le système D.

  • Eteindre / rallumer sa box : utile seulement si vous possédez une adresse IP dynamique, c’est à dire qui peut changer. Tous les FAI ne le permette pas. SFR ou Free sont parmi ceux qui délivrent une telle adresse.
  • un ami ou voisin : pour éviter d’avoir l’IP de son ordinateur pisté, il suffit d’aller sur celui des autres ! Un ami, voisin ou encore dans un cyber-café.

Laisser un commentaire :