macos-sierra-optimiser

Comparatif navigateur Internet : Chrome, Firefox, Internet Explorer, Opera, Safari

Test standards du web Acid3 : Dans ce comparatif navigateur Internet, nous avons soumis les cinq navigateurs Internet Google Chrome 18.0.1025.162m, Mozilla Firefox 12.0, Internet Explorer 9.0.8112.16421, Opera 11.62 et Safari 5.1.5 au test Acid3. Ceci afin d’obtenir un état des lieux du moteur de rendu face aux différents standards du Web.

Ci-dessous,voici les résultats collectés sous Windows 7 (32 bits) :

Google Chrome 18.0.1025.162m

Mozilla Firefox 12.0

Internet Explorer 9.0.8112.16421

Opera 11.62

Safari 5.1.5

Tous les navigateurs Internet sont à armes égales aux panels de tests Acid3. Ce qui signifie globalement que vous n’aurez avec aucun d’entre-eux de problèmes de restitutions d’affichages de pages notables.

 

SunSpider 0.9.1 JavaScript Benchmark évalue les performances de rapidité JavaScript d’un navigateur internet en lançant une série de tests sur les fonctions mathématiques, la 3D (cube, morph, raytracing), la cryptographie (AES, MD5, SHA1)… Ce test est fondamental, en effet, la plupart des services web utilisés au quotidien, tels que Gmail, Flickr, YouTube, Yahoo! Mail ou encore Facebook reposent aujourd’hui sur le langage de programmation JavaScript. Ce langage de programmation est à la base de nombreuses tâches interactives que nous avons pris l’habitude d’effectuer sur le web tout court et a fortiori sur le Web 2.0. Un navigateur Internet moderne doit être en mesure d’exécuter des codes JavaScript le plus rapidement possible.

Ci-dessous une comparaison des vitesses d’exécution de JavaScript entre les cinq principaux navigateurs web sous Windows 7 (32 bits) :

 

Google Chrome 18.0.1025.162m (257.3ms +/- 2.6%)
Mozilla Firefox 12.0 (258.0ms +/- 0.7%)
Internet Explorer  9.0.8112.16421 (320.1ms +/- 0.8%)
Opera 11.62 (362.8ms +/- 1.4%)
Safari 5.1.5 (268.7ms +/- 0.6%)

Aux tests SunSpider JavaScript, nos cinq navigateurs obtiennent des résultats très proches. Le plus rapide de tous c’est Google Chrome 18 avec son moteur de rendu HTML WebKit et son moteur JavaScript V8. Il exécute les tests en 257.3ms. Google Chrome est talonné d’un cheveu par Mozilla Firefox 12.0 (258.0ms) !  Les suivants, dans l’ordre, sont Safari 5.1.5 (268.7ms), Internet Explorer 9 (320.1ms) et Opera 11.62 (368.8ms). L’écart de rapidité entre Google Chrome, le plus rapide et Opera 11.62, le plus lent est serré. En effet, Google Chrome n’est qu’1,41 fois plus rapide qu’Opera. Au final, une différence à peine perceptible !

Test PeaceKeeper « the universal browser test » : Peacekeeper est élaboré par Futuremark. Il s’agit d’une série de tests JavaScript entre autres qui simule en conditions réalistes, le surf Internet (navigation, animation, formulaires…) sur les PC, notebooks, netbooks, tablettes, smartphones. PeaceKeeper collecte les données sur des sites comme YouTube, Facebook, Gmail, Meebo… Plus le score est élevé, plus le navigateur est performant !

Ci-dessous une comparaison des vitesses d’exécution de JavaScript entre les cinq principaux navigateurs web sous Windows 7 (32 bits) :

 

Google Chrome 18.0.1025.162m (2 548 points, HTML5 : 7/7)

Mozilla Firefox 12.0 (1 647 points, HTML5 : 6/7)
Internet Explorer  9.0.8112.16421 (1 538 points, HTML5 : 3/7)
Opera 11.62 (2 376 points, HTML5 : 5/7)
Safari 5.1.5 (1 518 points, HTML5 : 1/7)
Les tests Peacekeeper sont variables en rapport avec la configuration de votre système. Les JavaScript, DOM (Dynamic Object Model) nous révèlent que Google Chrome 18.0.1025.162m est le navigateur Internet plus rapide de tous avec 2 548 points et des capacités HTML5 au sommet avec un 7/7. Après Google Chrome viennent dans l’ordre, Opera 11.62 (2 379 points et 5/7 pour le HTML5), Firefox 12 (1 647 points et 6/7 pour le HTML5), Internet Explorer  9 (1 538 points et 3/7 pour le HTML5) et Safari 5 (1 518 points 1/7 pour le HTML5).

HTML5test.comteste plus de 160 fonctionnalités HTML5 (Doctype, Canvas, Video, Audio, Géolocalisation, formulaire…). Le test nous donne ensuite une note globale. Plus la note est élevée et plus le navigateur est compatible  avec le support HTML5 !Ci-dessous une comparaison des vitesses d’exécution de JavaScript entre les cinq principaux navigateurs web sous Windows 7 (32 bits) :

Google Chrome 18.0.1025.162m (400 points)

Mozilla Firefox 11.0 (345 points)

Internet Explorer  9.0.8112.16421 (138 points)

Opera 11.62 (338 points)

Safari 5.1.5 (278 points)

D’après nos tests en provenance du site HTML5test.com, c’est Google Chrome 18.0.1025.162m avec ses 400 points et 13 de bonus qui est le plus compatible pour le HTML5. Il est suivi par Mozilla Firefox 12 (345 points et 9 de bonus), Opera 11.62 (338 points et 9 de bonus), Safari 5.1.5 (278 points et 2 de bonus) et enfin Internet Explorer 9.0.8112.16421 (138 points et 5 de bonus).

Webvizbench est un test consacré au HTML5, le futur langage de programmation du web et donc de tous les sites. Il simule une navigation dans une CD-thèque. Plus le score est élevé, meilleur est le support de HTML5. Les deux démonstrations sont exécutées en résolution 1 024 x 768 pixels :

Google Chrome 18.0.1025.162m (5 830, 31,09 fps)

Mozilla Firefox 12 (6 450, 28,26 fps)

IE9  (6 750, 36,32 fps)

     Opera 11.62 (3 560, 11,98 fps)

Safari 5.1.5 (3 410, 9,26 fps)

Aux tests HTML5 de Webvizbench, c’est Internet Explorer 9 le grand champion avec 6 750 points et 36,32 fps ! Mozilla Firefox 12 (6 450, 28,26 fps) arrive en seconde position. Ensuite Google Chrome 18 (5 830, 31,09 fps) et un quasi ex-aequo pour Opera 11.62 (3 560, 11,98 fps) et Safari 5.1.5 (3 410, 9,26 fps).

 

Nous avons utilisé en référence de tests, pour l’accélération matérielle, « FishIE Tank » (avec 500 poissons en mouvement) et « PsychedelicBrowsing » (nombre de rotations par minute). Les deux démonstrations sont exécutées en résolution 1 024 x 768 pixels. Plus les chiffres sont élevés, plus l’accélération web est bien gérée par le navigateur, et donc plus le navigateur web sera performant pour l’accélération matérielle.

Google Chrome 18.0.1025.162m (60 fps, 4 464 rpm)

   

Mozilla Firefox 12 (60 fps, 5 842 rpm)

    

IE9.0.8112.16421 (60 fps, 8 381 rpm)

   

Opera 11.62 (4 fps, 62 rpm)

   

Safari 5.1.5 (4 fps, 121 rpm)

   

Au « FishIE Tank » (avec 500 poissons en mouvement) Internet Explorer 9, Mozilla Firefox 12 et Google Chrome 18 obtiennent tous les trois 60 fps. Les deux derniers dépourvus d’accélération matérielle sont Opera et Safari avec 4 fps. A « PsychedelicBrowsing », le nombre le plus élevé de rotations par minute va incontestablementà Internet Explorer 9 (8 381 rpm). Les suivants sont Mozilla Firefox 12 (5 842 rpm), Google Chrome 18 (4 4464 rpm), Safari 5.1.5 (121 rpm) et Opera 11.62 (62 rpm). Aux tests d’accélération matérielle c’est donc Internet Explorer 9 le plus puissant !

 

Google Chrome le champion en termes de rapidité !
Dans la majeure partie des tests de performances, c’est Google Chrome qui arrive en tête et qui se démarque des autres navigateurs concurrents. Viennent ensuite à armes égales Mozilla Firefox et le navigateur de Microsoft Internet Explorer 9 qui pour ce dernier se démarque surtout pour la prise en charge de l’accélération matérielle.

  

Faut-il adopter Google Chrome ou pas ?
C’est une question très relative et très variable d’un utilisateur à l’autre. Auparavant, on pouvait rechigner à choisir Chrome à Firefox, notamment à cause des extensions qui étaient très peu nombreuses. Aujourd’hui, c’est une autre affaire. Le géant Google a fait ses preuves et ne cesse de gagner des parts de marché. Google Chrome dispose d’une bibliothèque d’extensions moins conséquente que Firefox mais on retrouve véritablement l’essentiel, les incontournables.

  

Google Chrome ou Chromium… même combat !
Google Chrome en plus d’être très rapide rassemble un véritable kit utilisateur pour la navigation web qui n’a rien à envier à la concurrence. Outre la puissance du moteur de rendu HTML Webkit et du moteur JavaScript V8, on pense aux onglets, à la synchronisation des données (applications, mots de passe, favoris, extensions, saisie automatique), à la page d’accueil en mosaïque (les plus visités ou ouverture des onglets de votre choix au démarrage), à la barre d’adresse intelligente, aux extensions, navigation sécurisée, navigation en mode privé, confidentialité, etc… Google Chrome ou mieux encore, Chromium, le navigateur web libre sont donc pour nous de très bons choix.

  

 

1 réponse

  1. Aumord mercredi 04 juillet 2012

Laisser un commentaire :